Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par med médiène

 Araki - Kaori

Araki - Kaori

En rappel de l’exposition Araki au Musée Guimet (13 avril-5 septembre 2016) qui retrace 50 ans du travail de l’artiste avec plus de 400 photos exposées.

Né en 1940 à Tokyo, Nobuyoshi Araki a vécu, enfant, l’effroyable destruction par l’aviation américaine de Hiroshima et Nagasaki. Ces villes et ces vies pétrifiées par l’explosion des bombes ont nourri, nourrissent encore, son rejet de toute Morale dont il sait qu’elle n’est qu’un vaste leurre normatif.

 

Après avoir suivi des études en photographie et en cinéma et travaillé dans une agence de pub Araki s’impose, à partir des années 1970, sur la scène photographique internationale par ses nus féminins soumis à ses fantasmes érotiques et exhibitionnistes empreints, pourquoi ne pas dire, d'une certaine poésie et de sensualité. "La beauté du mal" disaient les Romantiques suivis par les surréalistes redécouvrant la modernité du marquis de Sade.

Adepte d’un art provocateur, iconoclaste et violent, Araki ses séries de kinbaku (pratique traditionnelle du bondage qui consiste au Japon à attacher une personne avec une corde) et son obsession du sexe, de l’amour et de la mort font du photographe l’artiste le plus controversé, le plus censuré et le plus apprécié du monde de la photo japonaise.

Ses modèles avec lesquelles il entretient des relations intimes sont recrutées dans les bars, dans le monde fermé des Geishas, dans les boites à strip-tease ou les bordels de Tokyo, sa ville/Muse « qui ne dort jamais. »  Irrévérencieux et décomplexé, Araki se moque des images véhiculées par les magazines de mode en fustigeant ce qu’ils ont de trompeur et de pernicieux.

Dans son immense studio, entouré de ses assistants et parfois d’invités il met en scène le spectacle le plus trivial ou le plus cruel qu’il fixe avec rapidité, sans temps de pose, dépensant une énergie et une inventivité jamais en défaut.

La femme de Araki, celle qu’on attache, qu’on pend ou suspend, celle que l’on brusque et brutalise par plaisir incarne la métaphore implacable de ce monde gouverné par la marchandisation de son corps. Pour lui le langage visuel qui parle le mieux de ce monde-là est le langage cru et clair de la pornographie.

 

Auteur de plus de 500 ouvrages dont certains ne sont diffusés qu’à quelques centaines d’exemplaires

 

Voir aussi Araki, La nudité désespérée sur ce blog

Photographie japonaise datant du XIXe siècle montrant une scène de Kinbaku

Photographie japonaise datant du XIXe siècle montrant une scène de Kinbaku

ARAKI

Nobuyoshi Araki

Nobuyoshi Araki

ARAKI - KINBAKU (BONDAGES)

Araki - Blue Period and Last Summer

Araki - Blue Period and Last Summer

Araki - Blue Period and Last Summer

Araki - Blue Period and Last Summer

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki -  Flower, Yamorinski et Bondage

Araki - Flower, Yamorinski et Bondage

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Mon journal d'été

Araki - Mon journal d'été

Araki - Kekkaï

Araki - Kekkaï

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Naked City

Araki - Naked City

Araki - Megumi Kagurazaka

Araki - Megumi Kagurazaka

Araki - Modèle Issa Lish

Araki - Modèle Issa Lish

Araki  - Sans titre, 1996

Araki - Sans titre, 1996

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Grey Magazine

Araki - Grey Magazine

Araki -Bondage

Araki -Bondage

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Kinbaku

Araki - Kinbaku

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

 Araki - Bondage - Bandages

Araki - Bondage - Bandages

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Bondage 2008

Araki - Bondage 2008

Araki - Bondage series, 2008

Araki - Bondage series, 2008

Araki - Série Polaroid

Araki - Série Polaroid

Araki - a' ki

Araki - a' ki

Araki - Enchaînée

Araki - Enchaînée

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre, 1996

Araki - Sans titre, 1996

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Kaori, Le Cabaret Organique, 2004

Araki - Kaori, Le Cabaret Organique, 2004

Araki - "Junjo shashin shosetsu sha" - Pure Love"

Araki - "Junjo shashin shosetsu sha" - Pure Love"

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Show photo

Araki - Show photo

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - 8000 Likes. Thank you very much

Araki - 8000 Likes. Thank you very much

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Shama Natsu (Photo Summer 2011)

Araki - Shama Natsu (Photo Summer 2011)

Araki - KaoRi

Araki - KaoRi

Araki - KaoRi

Araki - KaoRi

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki  - Sans titre, 1979

Araki - Sans titre, 1979

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Kinbaku (Tokyo Bondage)

Araki - Kinbaku (Tokyo Bondage)

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Les femmes, les fleurs, le bondage et le quotidien

Araki - Les femmes, les fleurs, le bondage et le quotidien

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Bondage

Araki - Bondage

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki  - Sans titre

Araki - Sans titre

Araki - Sans titre, 1996

Araki - Sans titre, 1996

Araki - Bondage series, 2008

Araki - Bondage series, 2008

Araki - Bondage

Araki - Bondage

Araki - Bondage, 2012

Araki - Bondage, 2012

Araki - From the series "Love by Leica«", 2006

Araki - From the series "Love by Leica«", 2006

Araki - From the series "Love by Leica«", 2006

Araki - From the series "Love by Leica«", 2006

Araki - 2

Araki - 2

Commenter cet article

Catherine Smits 30/09/2018 20:09

Très belles photos. Certes, les féministes vont hurler???? mais il est plus question pour moi de lien métaphorique.Notre lien à l'autre, au monde. Et pour ce dernier, peut être un sentiment d'enfermement. A moins qu'il ne s'agisse d'une désillusion telle que tout est mis en oeuvre pour interpeller. Hurler. La douleur vient parfois d'ailleurs...

med médiène 30/09/2018 21:05

Oui Catherine, ça hurle en silence. Je les entends ces hurlements et ils me font peur. Quelque chose est en train de changer et je n'aime pas ça. Pour revenir à Araki, les gens ne connaissent pas. Le Musée Guimet l'a reçu en grande pompe pourtant... A très vite